Charges déductibles du revenu foncier

Les charges déductibles sont des dépences engagées ou subies par le propriétaire au cours de l'année que la loi autorise de déduire de son revenu foncier lors de la déclaration des impôts. Il s'agit généralement des frais destinés à maintenir ou améliorer la valeur locative du bien immobilier (autrement dit de l'appartement ou la maison que vous mettez en location) ou liés à la gestion administrative de la location

Le propriétaire doit garder tous les justificatif liés aux dépenses qu'il déclare en tant que charges déductibles.

Types de charges déductibles

Sont considérés comme charges déductibles les frais engagés dans une des catégories suivantes : 

Frais d'administration et de gestion

Vous pouvez inclure dans les chages déductibles les dépenses liées à la gestion de votre logement en location. Il s'agit notamment de :

  • Part réelle de la rémunération du gardien ou autre personnel d'entretien de l'immeuble à la charge du propriétaire.  La partie refacturée au locataire fera partie des charges locatives. 
  • Frais de cyndic ou plus généralement tous les frais, honoraires et commissions versés à un tier à titre de gestion de l'immeuble 
  • Un forfait de 20€ par an et par local sensé couvrir les frais d'envoi des quittances de loyer, avis d'échéance etc. 

Dépenses de travaux

Il s'agit des travaux dont les frais ont été engagés par le propriétaires et payés pendant l'année d'imposition. Peu importe la date réelle de leur réalisation. Les travaux peuvent sont concidérés comme charges déductibles à condition d'être classés dans un des trois types suivants.  

  • Travaux de réparation et d'entretien dont l'objectif est de remettre l'immeuble ou le local en bon état de fonctionnement afin qu'il continue d'être utilisé selon son usage principal. Les travaux liés à la modification de la consistance, agencement ou l'équipement initial ne font pas partie de cette catégorie. On peut citer à titre d'exemple le traitement des bois contre les termites, ravalement ou encore la réparation de la toiture. La remise en état d'une cuisine aménagée existante est également concidéré comme travaux de réparation et d'entretie à l'exeption de remplacement des appareils électroménagers.
     
  • Travaux d'amélioration ont pour l'objetif d'ajouter au local ou à l'immeuble "confort nouveau ou mieux adapté aux conditions modernes de vie, sans modifier cependant la structure de cet immeuble". Vous pouvez ainsi déclarer en tant que travaux d'amélioration l'nstallation d'un ascenseur dans l'immeuble ou d'une cuisine aménagée prévue par le bail ou mentionnée dans un avenant. 
     
  • Travaux de (re)construction et d'agrandissement sont avant tout les importance et nature de la transformtion subie par le local et/ou l'immeuble. La démolition d'une cloison pour aggrandir l'espace de vie serait classée dans les travaux d'amélioration alors que la réunification de deux chambres de bonne avec une redistribution complète de l'espace intérieur  est une reconstruction.  

Impôts et taxes déductibles

Certains impôts, taxes et redevances payés par le propriétaire sont autorisés à la déduction du revenu foncier à condition de correspondre aux critère définis par la loi. On ne peut déduire que les impôts et taxes locaux incombant au propriétaires et payés au cours de l’année de l’imposition.

Ainsi la taxe d’habitation et la redevance d'enlèvement des ordures ménagères (taxe poubelles) ne peuvent pas être déduites car touts les deux sont dûes par l’occupant du logement et non pas par le propriétaire. Vous ne pouvez pas non plus déduire la TVA (en cas d'une location assujettie à la TVA) puisqu'il ne s'agit pas d'une taxe locale, mais d'une taxe au profit de l'Etat

La taxe foncière est en revanche déductible car il s'agit d'une taxe locale payée par le propriétaire. 

Plus d’info sur les impôts et taxes déductibles

Provisions pour charges de copropriété

Il s'agit de déduire de votre revenu foncier les provisions pour dépenses de la copropriété que vous versez au Syndic en tant que propriétaire. La loi vous oblige de déclarer la totalité des provisions versées sans tenir compte du montant réellement dépensé au cours de l'année. 

La différence entre le montant des provisions initiallement déclaré et le montant réel des dépenses fera l'objet de la régularisation des charges réelles lors de la déclaration des revenus de l'année suivante. 

Lisez notre article sur la déduction des provisions pour charges de copropriété pour avoir plus de détails. 

 

Pour plus de details sur chaque type de charges déductibles, consultez le Bulletin Officiel des Finances Publics